Samedi 24 octobre 2020

Uncategorised

Arnaud Salmon candidat

L’article de Ouest-France

Arnaud Salmon, 42 ans, est chef d’entreprise, dirigeant d’Arnaud Salmon carrelage depuis 17 ans. Il a poursuivi l’activité familiale qui existe depuis quatre générations. Le Dinardais est également responsable de l’antenne du pays de Dinard de la Fédération française du bâtiment et membre de l’Association des parcs d’activités de la Côte d’Émeraude. Il a été élu lors des élections municipales anticipées de 2017 dans l’équipe du maire Jean-Claude Mahé. Il est conseiller municipal délégué au commerce.

Pourquoi avoir décidé de monter une liste ?

Je ne suis pas en désaccord avec le programme de 2017 de Jean-Claude Mahé. Mais je suis quelqu’un d’engagé, avec des convictions. J’ai besoin d’adhérer à un projet autour de gens qui ont les mêmes convictions. Je ne me retrouve pas dans l’organisation et dans la méthode mise en place par l’équipe actuelle. Je souhaite donc insuffler une nouvelle dynamique avec un projet politique alternatif, construit en collaboration avec mes colistiers.

Où en êtes-vous aujourd’hui, concernant votre programme, la constitution de votre liste ? Serez-vous suivi par d’autres élus de la majorité ?

J’ai pris ma décision il y a quelques jours seulement. C’est encore récent. Nous travaillons parallèlement sur la constitution de la liste et du programme. Il est encore trop tôt pour en parler mais nous nous différencierons de ce qui sera proposé. J’ai déjà reçu beaucoup de soutien de Dinardaises et de Dinardais qui m’encouragent. Des gens sont intéressés pour adhérer au projet. L’objectif est de construire autour d’une liste rajeunie avec une bonne partie d’actifs aux profils différents, tout en faisant attention à la mixité générationnelle. Nous sommes plusieurs de la majorité à vouloir un projet alternatif mais je ne peux en dire plus pour le moment.

Comptez-vous démissionner du conseil municipal ?

J’ai été élu, je compte aller jusqu’au bout de mon mandat.

Le fait que Jean-Claude Mahé ne se représente pas comme tête de liste a-t-il eu une incidence sur votre décision ?

Jean-Claude a eu l’honnêteté de dire qu’il serait maire pour un demi-mandat avec comme priorité d’apaiser la ville. J’ai beaucoup de respect pour lui et je me retrouve dans ses valeurs humaines. S’il s’était représenté, je n’aurais pas hésité à le suivre. Je l’ai informé de ma décision. J’ai besoin d’être en accord avec mes convictions personnelles, je dois donc prendre mes responsabilités.

Des alliances sont-elles possibles avec d’autres candidats déclarés ou potentiels ?

Je ne suis pas quelqu’un de fermé mais il faut une cohérence en termes de projet et de convictions.

À titre personnel, quel bilan tirez-vous de ces près de deux ans et demi de mandat ?

J’ai participé à l’élection de Jean-Claude Mahé et de l’équipe en m’inscrivant dans cette volonté d’apaisement recherché par le maire. J’y ai contribué en recréant du lien avec l’ensemble des commerçants. Il y a désormais une belle dynamique autour du commerce de proximité qui vit de plus en plus à l’année. Je comprends aisément leurs problématiques. Elles sont identiques aux miennes. Le commerce de centre-ville a un rôle d’utilité publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *